Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La collection BRT > ROUSSILLON Jean
mercredi, 31 décembre 2008 13:00

Jean de Pouilly est-il antithomiste ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    L’article tente d’évaluer la forme d’antithomisme d’un théologien parisien du début du XIVe siècle : le maître séculier Jean de Pouilly, liée à son strict aristotélisme, assez différente des formes néo-augustiniennes d’antithomisme, plus courantes au tournant du XIVe siècle, comme chez Henri de Gand ou certains maîtres franciscains comme Guillaume de la Mare. L’antithomisme de Jean de Pouilly est particulièrement manifeste quand il mésestime les sources néoplatoniciennes du thomisme pour s’abreuver à la seule rationalité aristotélicienne. Il est cependant tempéré, d’une part, par son estime de l’Aquinate, toujours traité avec égard et considération, et, d’autre part, par sa dépendance d’avec l’intellectualisme de son maître, Godefroid de Fontaines.

  • Extrait:

    Jean de Pouilly est-il antithomiste ? Un aristotélicien peut-il être antithomiste ? Tout l’intérêt de cet auteur du début du XIVe siècle, du point de vue du thème de ce dossier, est précisément de nous permettre d’évaluer les articulations entre aristotélisme et thomisme, entre aristotélisme et antithomisme. Car s’il y a antithomisme chez Jean de Picardie, comme on l’appelle également, ce n’est pas celui d’un auteur néo-augustinien, d’un théologien franciscain, comme Robert Kilwardby ou John Peckham à Oxford, ou d’un Guillaume de la Mare, à l’origine de la querelle et de la littérature des Correctoires (Correctoria) ; ce n’est pas non plus l’antithomisme d’un maître séculier comme Henri de Gand (qui sera la cible des premiers thomistes, notamment Rambert de Bologne, Robert d’Orfort, Thomas Sutton), mais c’est l’antithomisme original d’un auteur franchement aristotélicien en matière philosophique, d’un penseur qui prend volontiers Aristote pour mesure de la vérité philosophique, d’un théologien qui mesure aussi la vérité à l’aune de la littera et de l’intentio Aristotelis et pas seulement de la sacra Scriptura.

  • Page de début: 81
  • Page de fin: 104
  • Catégorie: Article
Lu 1100 fois
BORDE Marie-Bruno

Fr. Marie-Bruno Borde, né en 1966, est religieux carme déchaux de la Province d’Avignon-Aquitaine. Il est Maître de Conférences à la Faculté de philosophie de l’Institut catholique de Toulouse (ICT), dont il est actuellement le Doyen. Il a soutenu sa thèse de doctorat en philosophie médiévale en Sorbonne sur le thème Gérard de Bologne O. Carm. († 1317), Sa conception de la théologie et de la puissance de Dieu. Son axe principal de recherche porte plus spécialement sur la diversité des rationalités à la fin du Moyen Âge et sur la genèse médiévale des idées modernes, notamment en matière d’éthique et de philosophie politique.

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.