Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
samedi, 31 décembre 2011 13:00

La théologie du sacerdoce et la critique du cléricalisme chez Jacques Maritain

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Jacques Maritain en complément de son opus De l’Église du Christ, s’étend longuement sur la dignité de la fonction sacerdotale dans l’Église dans son article « À propos de l’École française ». Cet article de 1971 a eu un grand retentissement et a servi, à des titres divers et plus ou moins ajustés, à promouvoir une théologie plus fonctionnelle du ministère sacerdotal. Quarante ans après, il était utile de faire le point sur ce sujet sensible. La « désontologisation » du ministère ordonné au profit d’une explication fonctionnelle met, pour partie, en procès la tradition de l’École française à travers la figure emblématique du cardinal de Bérulle. Notre étude propose de faire une mise au point critique qui complète et rectifie ce que l’intuition maritainienne a eu de trop unilatéral à l’intérieur d’une visée pertinente qui demeure valide pour l’essentiel.

  • Extrait:

    On sait que Maritain vénérait les prêtres par des signes ostensibles : « Je porte respect aux mains consacrées du prêtre, j’aime à les baiser comme on baise un crucifix. » On sait aussi qu’il avait une répugnance pour le cléricalisme. Celui-ci a deux formes : d’une part, un cléricalisme ad intra ou intra-ecclésial et, d’autre part, un cléricalisme ad extra ou sociopolitique. Le cléricalisme, c’est l’hypertrophie du modèle clérical conçu comme dignité supérieure à l’état laïc ; c’est une doctrine qui prétend s’ériger en juge, au spirituel comme au temporel, et décider, pour ne pas dire régenter, la praxis éthique, politique et culturelle des fidèles. Le propre du cléricalisme est de tendre à instaurer un ordre clérical.

  • Page de début: 247
  • Page de fin: 262
  • Catégorie: Article
Lu 1282 fois
MARGELIDON Philippe-Marie

Le fr. Philippe-Marie Margelidon, dominicain, docteur en théologie, est professeur à la Faculté de théologie de l’Institut catholique de Toulouse. Il est directeur des études du Studium dominicain de théologie à Toulouse, où il enseigne. Il est aussi directeur de la Revue thomiste. Dernières publications : Jésus Sauveur, Christologie (Parole et Silence, 22016) ; Dictionnaire de philosophie et de théologie thomistes (Parole et silence, 22016) ; Les Fins dernières (Lethielleux, 22016) ; Le sacrement de l’eucharistie, Corpus Domini Jesu Christi, « Bibliothèque de la Revue thomiste », Parole et Silence, 2019.

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.