Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 1913 - Tome XXI > Les articles > Le chant sacré de l'église Romaine
mardi, 31 décembre 2013 13:00

Une somme d’anthropologie et de théologie trinitaire

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Mgr Luis Ladaria a publié en français une somme de théologie heureusement traduite, très attendue, qui constitue un bel événement éditorial dans le paysage théologique français. Ce long compte rendu ne prétend pas résumer ces deux ouvrages d’histoire des doctrines. Il veut donner au lecteur, à l’étudiant et à
    l’enseignant potentiels, le désir de fréquenter et d’assimiler ces deux manuels dont l’ampleur et la qualité vont au-delà du genre. Leur visée sapientielle et doctrinale est suffisamment rare pour être notée, et les désaccords pointés et soulignés ne doivent pas empêchés de remercier l’A. pour cette entreprise sans équivalent à l’heure actuelle. On verra que la tradition thomiste, quoique honorée, ne peut être totalement
    satisfaite. En effet, le christocentrisme résolu du théologien espagnol pose quelques difficultés, mais l’approche historique et doctrinale des sources, le traitement soigné du donné révélé et des documents (Magistère et Tradition) de la foi n’en souffrent pas. Selon l’expression consacrée aujourd’hui, ces deux livres sont une référence incontournable.

  • Extrait:

    Une équipe de professeurs sous la direction du doyen de la faculté de théologie de Toulouse, l’abbé Philippe Curbelié, a eu l’heureuse idée de traduire cet opus magnum d’anthropologie théologique et de théologie trinitaire : Mystère de Dieu, mystère de l’homme. Les deux gros volumes de Mgr Luis Ladaria, jésuite et secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF), constituent un diptyque théologique d’envergure dont il n’existe aucun équivalent en français. On pourrait regretter le cadre didactique de la répartition de la matière qui est le fruit de trente ans d’enseignement universitaire. À dire vrai, nous n’en ferons pas grief à l’A., car ce genre de traité, pour ne pas dire de manuel, est très utile et pas seulement pour des étudiants. On pourra toujours en discuter l’organisation, nous le ferons, mais l’ensemble est très réussi. La structure des chapitres est presque toujours la même : étude des sources bibliques et patristiques, développements scolastiques et modernes, reprise réflexive et systématique. Le tout fortement articulé de manière logique et pédagogique. L’A. procède avec clarté, les références sont nombreuses et exactes, la bibliographie riche et actualisée pour l’édition française.

  • Page de début: 287
  • Page de fin: 304
  • Catégorie: Etude
Lu 895 fois
MARGELIDON Philippe-Marie

Le fr. Philippe-Marie Margelidon, dominicain, docteur en théologie, est professeur à la Faculté de théologie de l’Institut catholique de Toulouse. Il est directeur des études du Studium dominicain de théologie à Toulouse, où il enseigne. Il est aussi directeur de la Revue thomiste. Dernière publication : Jésus Sauveur, Christologie (Parole et Silence, 22016) ; Dictionnaire de philosophie et de théologie thomistes (Parole et silence, 22016) ; Les Fins dernières (Lethielleux, 22016).

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.