Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 1894 - Tome II
mardi, 31 décembre 2013 13:00

Une lumière pour accéder à la Lumière : Lecture d'un article du Cursus theologicus de Jean de Saint-Thomas

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    En affirmant la nécessité d’une « lumière de gloire » pour permettre à l’intellect créé d’accéder à la vision de l’Essence divine, le concile de Vienne ne statua par sur la nature de cette lumière. Le présent article propose une
    exploration détaillée de l’examen consacré à cette question par le théologien dominicain Jean de Saint-Thomas, au XVIIe siècle, dans la lignée des maîtres du siècle précédent, Cajetan et François Sylvestre en tête.

  • Extrait:

    Nous avons entrepris, non sans quelque inquiétude, d’analyser ici quelques pages du traitement consacré par Jean de Saint-Thomas à la lumière de gloire. En effet, une étude solide et détaillée existe sur la question, depuis la publication en 1950 d’un long article du P. Jules Paquin, de la Compagnie de Jésus, tiré de sa thèse de doctorat consacrée à L’acte de la vision béatifique selon Jean de Saint-Thomas. Que proposons-nous donc, qui justifie la présente entreprise ? Deux choses, essentiellement. D’abord, une manuductio plus analytique que proprement synthétique, qui puisse servir au lecteur pour accéder à l’intelligence de la manière scolastique dont Jean envisageait la question du lumen gloriae dans le premier article de sa quatorzième dispute sur la Prima Pars. Ensuite, il nous a paru bon, afin de cerner plus exactement la teneur de la doctrine thomiste, d’associer, à l’étude de Jean lui-même, les commentaires de François Sylvestre sur la Somme contre les Gentils, et de Cajetan sur la Somme de théologie : si la lumière de gloire vient de Dieu seul pour élever l’intellect à l’ordre surnaturel, il n’est pas inutile, en demeurant dans la sphère simplement naturelle, de permettre à nos esprits de bénéficier des rais de lumière que diffusent encore, à plusieurs siècles d’intervalle, les belles intelligences des grands docteurs dominicains.

  • Page de début: 83
  • Page de fin: 115
  • Catégorie: Article
  • Sous-titre: Lecture d'un article du Cursus theologicus de Jean de Saint-Thomas
Lu 818 fois
MERCIER Stéphane

Stéphane Mercier, titulaire d’un Doctorat en philosophie de l’Université catholique de Louvain (2010) consacré à la pensée philosophique de Cicéron, est actuellement chargé de recherches du F.R.S.-FNRS dans cette université. Il a récemment publié une traduction annotée des Théorèmes sur l’être et l’essence de Gilles de Rome aux Éditions Les Belles Lettres (Paris, 2011).

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.