Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La collection BRT > Parutions à venir > Afficher les éléments par tag : parution à venir
mercredi, 07 février 2018 23:12

Bulletin de christologie (VIII)

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Avec la contribution de fr. Xavier Batllo, o.s.b. et de sr Cécile Cuer, o.s.b.

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Dans ce huitième bulletin de christologie, deux axes ont retenu l’attention : d’une part, quelques ouvrages d’histoire des  doctrines, généraux (thématiques) et particuliers (monographies) ; d’autre part, des études ou essais à la frontière de la théologie systématique (Pannenberg), de l’art, et des représentations culturelles de la figure du Christ.

  • Extrait:

    La  christologie se distingue, en l’état actuel des publications (en  anglais, en français, en italien ou en allemand), plus par l’inventaire que par la recherche de solutions à des questions nouvelles ou anciennes posées en termes nouveaux, ce qui ne signifie pas une moindre qualité. Ce début de XXIe siècle voit la multiplication d’études et de monographies  savantes  de théologie ancienne, d’approches souvent moins théologiques que littéraires et philologiques, érudites, fort utiles au demeurant, mais dont la portée doctrinale est sujette à caution. Par ailleurs, on publie les œuvres complètes de théologiens de la deuxième moitié du XXe siècle : Lubac, Balthasar, Bouyer, Tillich, dont la dimension christologique (et trinitaire) est, à juste titre, mise en lumière. Voilà qui permet de dresser un meilleur bilan de la théologie après le Concile. Pour sa part, saint Thomas continue de susciter, surtout aux USA, de nombreux travaux, souvent de bonnes qualités, non que leurs auteurs proposent des perspectives nouvelles, mais ils montrent que les nouvelles problématiques, issues des années soixante-dix — ce qu’on a appelé « les nouvelles christologies », et qui se voulaient très anti-scolastiques —, trouvent leur meilleure réponse dans la scolastique médiévale, et singulièrement chez saint Thomas  ; ce qui prouve, s’il en était encore besoin, le rétrécissement des perspectives néothomistes de la première partie du xxe siècle, que ces christologies ont voulu dépassé

  • Page de début: 627
  • Page de fin: 658
  • Catégorie: Bulletin
Lu 407 fois
Philippe-Marie Margelidon, o.p.

Prêtre
Sous-prieur – Vice-régent et directeur des études
Professeur de théologie (Studium, ICT, ISTA)

€8.17
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.