Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 1992 - Tome XCII > Les articles > Une vie au service de la théologie
samedi, 03 février 2018 18:13

Réflexions sur la nature et les modalités de la présence de Dieu dans l’âme en état de grâce (I) : Le Dieu intérieur

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Le mystère de l’inhabitation trinitaire recèle une véritable difficulté dès lors qu’on veut rendre compte de l’union entre Dieu et l’âme, union que rend  possible  le don de la grâce. Les  disciples de saint Thomas ont été sensibles à la tension qui existe entre deux domaines impliqués ici : « l’ontologique » dans l’ordre de l’exitus, le « psychologique » dans l’ordre du reditus. En réalité, il importe de percevoir l’inclusion mutuelle qui caractérise la présence d’inhabitation : cette présence de Dieu par la grâce ne se fait pas « en dehors », ni sans lien à l’esse in de Dieu qui découle de sa causalité créatrice. L’analyse métaphysique de la notion de « présence » décrite comme une actuation ordonnée éclaire de son côté cette union de l’âme à Dieu.

  • Extrait:

    Cet article présente la phase ultime d’un travail à la fois historique et doctrinal consacré à la recherche du fondement de l’inhabitation trinitaire, contemplée sous l’angle de sa réalité : comment, et plus précisément sous quel mode, Dieu tel qu’il est, un et trine, est-il vraiment présent dans chaque chrétien, et comment s’unit-il à lui ? Il s’agit d’un débat théologique ancien, que l’on peut historiquement rattacher à l’âge de la scolastique baroque. Remis sur le devant de la scène par le P. Ambroise Gardeil, ces controverses, occasion d’un approfondissement réel, se sont poursuivies tout au long du xxe siècle. La dernière contribution d’importance, d’ailleurs récente, est celle d’un dominicain de la Province de France, le P. Camille de Belloy, dont les études constituent comme la trame de fond de notre propre réflexion. Nous nous plaçons donc résolument dans cette lignée, qui va de saint Thomas au P. de Belloy, en intégrant, non d’ailleurs sans nuances, les magistrales synthèses tant de Jean de Saint-Thomas que du P. Gardeil.
    Après avoir rappelé le contexte et les principaux éléments de ce débat, nous proposerons une explication de l’union entre Dieu et l’âme qui résulte du don de la grâce. Nous verrons alors comment l’instrument métaphysique peut se mettre au service de l’effort théologique. Enfin,une  série  de  remarques  autour  du  thème  de  la  « connaissance  quasi expérimentale » de Dieu, rattachée par saint Thomas lui-même au don de la grâce sanctifiante, viendra préciser notre thèse.

  • Page de début: 417
  • Page de fin: 443
  • Catégorie: Article
  • Sous-titre: Le Dieu intérieur
Lu 125 fois
Arnaud Renard

L'abbé Arnaud Renard, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre, né en 1984, enseigne la théologie dogmatique et sacramentaire au Séminaire international Saint-Pierre de Wigratzbad, en Bavière.

€8.17
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.