Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 1905 - Tome XIII > Les articles > La crédibilité - Deuxième partie: Les problèmes
vendredi, 02 février 2018 17:58

L’écologie dans l’enseignement social de l’Église

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    L’encyclique Laudato si’ du pape François marque un approfondissement de l’enseignement de l’Église sur l’écologie, dans la ligne de celui ébauché par Paul VI et développé par Jean-Paul II et Benoît XVI. Le caractère intégral de la préoccupation écologique, que l’on retrouve dans d’autres domaines de la doctrine politique et sociale de l’Église, témoigne de la nature anthropologique de celle-ci. Il invite à un nouvel exposé des fondements éthiques, singuliers et communautaires, de l’agir humain.

  • Extrait:

    L ’enseignement  social  de  l’Église  se  développe  depuis  la  fin  du xixe siècle  à  la  façon  d’un  arbre  qui  étend  ses  ramifications.  Des branches nouvelles apparaissent au long des décennies, se développant en lien avec les autres, mais devenant elles-mêmes des domaines spécifiques portant chacun sur une dimension de la vie humaine en société. Depuis le pontificat de Léon  XIII, le magistère pontifical s’attache ainsi à  traiter  de  thèmes  qui  évoluent  au  rythme  des  transformations  des sociétés humaines, mais avec le souci d’avancer des principes pérennes qui, valant pour toute époque, permettent, si l’on y prête attention, de guider l’évolution de ces sociétés.
    Parmi les grands domaines abordés, le premier est celui du travail, à partir de Rerum novarum (1891), qui s’étend progressivement à la condition des hommes qui travaillent, aux organisations qui les réunissent, à la place du travail dans la vie humaine, etc. Le deuxième thème est celui des sociétés humaines, de leur organisation politique, de la coopération entre les États et de l’ordre international. Assez vite, en lien avec la situation économique et sociale du moment, se développent encore les réflexions sur l’organisation économique, le système économique libéral, ses vertus et ses dysfonctionnements. À partir des années soixante et de Populorum progressio (1967), le thème du développement, lié au précédent, s’impose comme un domaine à part entière, qui tend à embrasser le développement sous toutes ses formes : économique, mais aussi humaine, culturelle… C’est surtout à partir des années soixante-dix qu’apparaît le thème traité plus spécialement ici, celui de l’environnement et de l’écologie, qui est l’objet exclusif de l’encyclique Laudato si’ du pape François (2015). C’est dire que les domaines et l’enseignement ecclésial se multiplient, soulevant l’enjeu de l’unité et de la cohérence de ce vaste domaine magistériel.

  • Page de début: 213
  • Page de fin: 244
  • Catégorie: Article
Lu 459 fois
DAGUET François

Le fr. François Daguet, docteur en théologie, appartient au couvent des dominicains de Toulouse. Professeur de théologie, il est directeur de l’Institut Saint-Thomas d’Aquin. Dernières publications : Théologie du dessein divin chez Thomas d’Aquin (Vrin, 2003) ; Du politique chez Thomas d’Aquin (Paris, Vrin, 2015).

€8.17
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.