Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2016 - Tome CXVI > 2016 - Fascicule n°1 > Les articles > Thomas d’Aquin, Maritain, Journet et la théologie de la purification au purgatoire. Quelques conclusions en théologie catholique
jeudi, 07 juillet 2016 15:55

Thomas d’Aquin, Maritain, Journet et la théologie de la purification au purgatoire. Quelques conclusions en théologie catholique

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Cette étude s’interroge sur la raison d’être et la signification théologique de la double peine du purgatoire chez saint Thomas, Maritain et Journet. La question du purgatoire a des incidences œcuméniques non négligeables, or ces implications ne sont pas suffisamment prises en compte. La perception de la nécessité, conditionnée par l’état spirituel et moral de l’homme à sa mort, de la peine expiatrice dans l’état post-mortem du purgatoire, doit être évaluée à l’aune de la perfection de la charité et de la sainteté sans lesquelles la béatitude de la vision bienheureuse et de la résurrection sont impossibles.

  • Extrait:

    Nous n’aborderons pas la doctrine catholique du purgatoire sous l’angle de l’histoire des mentalités, ou de l’histoire culturelle, ou encore de l’analyse socio-historique ; celles-ci ont déjà été faites. Pas plus nous ne prétendons apporter des éléments nouveaux à l’exégèse des textes de l’Écriture concernés. Leur interprétation est discutée entre spécialistes, et les théologiens sont loin d’être unanimes. Le purgatoire cristallise de nombreuses difficultés de langage, malgré les efforts de démythologisation et de déconstruction étiologique entrepris ces trente dernières années. Ces difficultés conjuguées favorisent les hypothèses relatives à une résurrection immédiate qui font l’économie d’un purgatoire. La doctrine du purgatoire n’est pas pourtant latérale ou annexe. Elle est très étroitement liée à la vocation universelle de tous les hommes à la sainteté, et à son accomplissement au-delà de notre vie mortelle ; c’est pourquoi quelques théologiens soulignent aujourd’hui son « paradoxal oubli ». Mais on constate depuis peu que « le concept de purgatoire » (Polkinghorne) fait un retour timide, au moins dans la conscience populaire. Il n’est pas exagéré de penser qu’avec la doctrine de l’Aquinate et de Charles Journet (avec Jacques Maritain) nous disposons de données susceptibles de contribuer à élaborer « le concept intégral de purgatoire » qui est, au dire de certains, « essentiel à la pensée eschatologique ».

  • Page de début: 105
  • Page de fin: 164
  • Catégorie: Article
  • Sous-titre: Quelques conclusions en théologie catholique
Lu 1035 fois
Philippe-Marie Margelidon, o.p.

Prêtre
Sous-prieur – Vice-régent et directeur des études
Professeur de théologie (Studium, ICT, ISTA)

€8.17
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.