Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Deuxième session

Du 08 Décembre 2014 10:45 jusqu'au 12 Décembre 2014 16:00
Posté par Thomisticum
Visites: 791

Fr. Emmanuel Perrier : « Tout a été fait par lui, et sans lui rien ne fut » (Jn 1,3)

La consubstantialité et la perfection des personnes divines obligent à affirmer l’unité de l’opération divine dans ses rapports avec le monde. Ainsi, le Verbe ne fait rien que ne fassent avec lui le Père et l’Esprit-Saint. Chaque personne cependant est le sujet de l’opération divine selon son mode propre d’exister. Le Verbe opère dans le monde selon ce qu’il est, à savoir selon sa manière de procéder éternellement du Père comme Verbe. De sorte que l’opération divine dans le Verbe est Sagesse et Puissance de Dieu (1 Co 1,24), Vie et Lumière (Jn 1,4) en tant que « Tout fut par lui ». Nous essayerons de comprendre l’enseignement de saint Thomas sur ce sujet.

Fr. Pavel Syssoev : Le caractère sacramentel comme ordination au culte

Lorsque S. Thomas définit le caractère sacramentel comme ordination au culte selon le rite de la religion chrétienne, qu’entend-il au juste ? Pour répondre à cette question, nous serons amenés à reprendre sa doctrine de la religion, du sacerdoce du Christ et à nous demander comment cette ordination au culte se décline selon les divers sacrements.