Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Deuxième session

Du 29 Novembre 2010 10:45 jusqu'au 03 Décembre 2010 16:00
Posté par Thomisticum
Visites: 678

Fr. Thierry-Marie HAMONIC o.p. : Volonté, vouloir et liberté chez Thomas d’Aquin

S’il reprend à Aristote la formule « appétit rationnel », S. Thomas lui donne une toute autre portée. Désormais la volonté n’est plus une simple modalité de l’unique orexis, elle est de plein droit une faculté spirituelle au même titre que l’intelligence.
« Appétit rationnel » : à y bien regarder, cette formule recèle bien des mystères que ce cours se propose d’aborder. D’abord, quels sont les rapports entre le vouloir et les appétitions sensibles ? Ensuite, par quelle mystérieuse alchimie l’appétition volontaire peut-elle devenir pouvoir efficace d’action ? Et si elle est pouvoir d’exécution, comment rendre compte de ce phénomène qu’est la faiblesse de la volonté ? Enfin, si la volonté est une puissance rationnelle, elle doit être déterminée, d’une manière ou d’une, par la raison. Mais alors que devient son libre arbitre ?

Fr. Jean-Miguel GARRIGUES o.p. : S. Thomas et le développement de la vérité révélée

Saint Thomas, et plus généralement la méthode scolastique qui est la sienne, sont souvent accusés d’enfermer dans une théologie fixiste et anhistorique. On se plait à l’opposer en cela à la pensée de John Henry Newman sur le développement. La session étudiera ce qu’il en est en lisant un certain nombre de passages du Docteur Angélique sur le développement de la vérité révélée ("doctrina sacra"), aussi bien comme progrès de La Révélation dans l’histoire biblique, que comme développement du dogme et de la doctrine de la foi dans l’histoire de l’Eglise. On recourra à des études écrites sur cette question par trois grands théologiens thomistes du XXème siècle : Francisco MARIN y SOLA o.p. (L’évolution homogène du dogme, Fribourg 1924) ; Ambroise GARDEIL o.p. (Le donné révélé, Paris 1932) ; Charles JOURNET (Le message révélé, Paris-Bruges, 1964).