Revue doctrinale de théologie et philosophie
Log in Register

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me
You are here:Accueil > La collection BRT > MANENT Pierre
Monday, 31 December 2012 17:15

La vision béatifique selon saint Thomas d’Aquin et Dietrich de Freiberg

Written by
Rate this item
(0 votes)

Additional Info

  • Abstract:

    The beatific vision was a much-debated subject at the end of the 13th century. The question related to the true nature of man’s face-to-face with God after death. Is the nature of this face-to-face intellectual or affective ? The argument was to go on with Dietrich at the beginning of the 14th century, and lasted until the 15th century with Nicholas of Cusa’s De Visione Dei (1453). The supporters of the intellectualistic solution maintained that the beatific vision is realised through the intellect. Dietrich of Freiberg sided with this solution, asserting that the immediate vision of God is realised through the active intellect, and not through the passive intellect. He aimed to demonstrate on exclusively philosophical grounds — therefore without any recourse to theological reasoning — why only the active intellect can fully attain to the knowledge of the divine essence. But then what becomes of the grace of lumen gloriae in such a perspective ?

  • Extract:

    Certains historiens de la philosophie médiévale découvrent un intérêt à prospecter du côté des auteurs dont la pensée s’est développée en s’opposant au « spectre du thomisme », comme dit Anne-Sophie Robin. Dietrich de Freiberg (1240 ?-1318/1320), que les travaux de Kurt Flasch ont fait découvrir grâce à l’édition critique de ses œuvres et l’étude de sa pensée, est de ceux qui trouvent grâce à leurs yeux. Un thème retiendra notre attention, celui de la vision béatifique que le Fribourgeois développe dans son De visione beatifica (1296 selon K. Flasch / entre 1299 et 1304 selon Loris Sturlese), récemment traduit et publié, révélateur d’une option antithomiste et dont l’enjeu n’est pas sans importance.

  • Page number (beginning): 513
  • Page number (end): 528
  • Category: Article
Read 1170 times
PASQUA Hervé

Hervé Pasqua est professeur de philosophie médiévale. Il exerce ses activités d’enseignement et de recherches dans le cadre du laboratoire de recherche (CRHI) du département de philosophie de l’Université de Nice Sophia Antipolis. Président de la Société Française des Études cusaines, il est aussi titulaire de la Chaire Jean-François Mattéi du Centre Universitaire Méditerranéen (CUM). Il publie actuellement aux PUF, dans la collection Épiméthée, une traduction de l’œuvre latine de Nicolas de Cues. Il est entre autres l’auteur de Maître Eckhart, le procès de l’Un (Cerf, 2006) et traducteur de l’oeuvre de Nicolas de Cues (PUF et Cerf). Dernière parution : Le Jeu de la boule de Nicolas de Cues, traduction, introduction et notes, Paris, Cerf, 2019. À paraître : Nicolas de Cues, l’Un sans l’être.

€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.