Revue doctrinale de théologie et philosophie
Log in Register

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Quatrième session

From 07 April 2014 11:45 until 11 April 2014 17:00
Posted by Thomisticum
Hits: 890

Fr. Philippe-Marie Margelidon : la théologie de la grâce et ses implications

Apparemment le traité de la grâce est étroitement circonscrit dans le plan de la Somme avec six questions précises. En réalité, il a des ramifications doctrinales variées qu’il convient d’identifier. Parler de grâce, c’est aussi parler de la nature qu’elle suppose, mais c’est aussi en déterminer les causes trinitaires, ecclésiale et sacramentelle. Il convient de les mettre au jour et de dégager leurs implications au plan de la vie chrétienne, théologale et morale. Nous sommes à un des carrefours majeurs de la théologie thomiste. Il a le grand avantage de manifester la cohérence du projet thomasien et de permettre soit des développements en ecclésiologie ou en théologie mariale autour de la médiation de grâce, soit de renouveler des questions anciennes sur la théologie du mérite et de la justification.

Fr. Luc-Thomas Somme : Un peu moindre qu’un Dieu : image divine et filiation divine chez saint Thomas

L’articulation entre l’image divine et la filiation divine ne coïncide pas avec celle de la nature et de la grâce. Image et filiation peuvent en effet se dire selon la nature, selon la grâce et selon la gloire. Si elles qualifient l’homme en sa dignité, elles désignent d’abord le Christ : Image parfaite de Dieu et Fils unique de Dieu. Sur fond d’un riche héritage scripturaire et patristique, saint Thomas permet de penser l’identité de l’homme dans la perspective même qu’explicitera le Concile Vatican II : "en réalité, le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné" (Gaudium et Spes, § 22).