Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2016 - Tome CXVI > 2016 - Fascicule n°1 > Les articles > Thomas d’Aquin, Maritain, Journet et la théologie de la purification au purgatoire. Quelques conclusions en théologie catholique
Serge-Thomas Bonino, o.p.

Serge-Thomas Bonino, o.p.

Le fr. Serge-Thomas Bonino, o.p., né à Marseille en 1961, est maître en sacrée théologie, docteur en philosophie et en théologie, ancien directeur de la Revue thomiste. Il est secrétaire général de la Commission théologique internationale, président de l’Académie pontificale de Saint-Thomas d’Aquin et doyen de la faculté de philosophie de l’Université pontificale de Saint-Thomas d’Aquin (Angelicum) à Rome, où il enseigne la théologie dogmatique et l’histoire de la philosophie médiévale. Il est l’auteur de Anges et démons, Quatorze leçons de théologie catholique (Parole et Silence, 2007) ;  « Celui qui est » (De Deo ut uno), « Bibliothèque de la Revue thomiste », Paris, Parole et Silence, 2016.

Les anges, dit-on, sont de retour. Mais de quels anges s'agit-il ? Des rêves compensateurs d'un psychisme en mal de merveilleux parce que desséché par une culture technicienne qui mutile l'homme dans sa dimension métaphysique et religieuse ? Aujourd'hui comme hier, la croyance en l'existence d'esprits intermédiaires entre le monde des hommes et le divin doit être évangélisée, christianisée. Elle doit passer au crible de la raison et de la foi. Dans cette perspective, le cours de théologie du P. Bonino, avec le souci pédagogique et la volonté de clarté qu'implique ce genre littéraire, offre une synthèse documentée sur le donné de la tradition chrétienne concernant les anges et les démons, ainsi que sur l'enseignement théologique commun qui en cherche l'intelligence, tel qu'il a été magistralement systématisé en ses principes essentiels par saint Thomas d'Aquin. Comme tel, ce cours n'a guère d'équivalent dans la littérature théologique francophone récente et pourrait rendre service dans l'enseignement de cet aspect négligé de la foi chrétienne.
 " Qu'est-ce que c'est Dieu ? ", demandait Thomas d'Aquin enfant. La contemplation du mystère de Dieu, dans l'unité de sa nature et la trinité des personnes, est le coeur de l'entreprise théologique. Elle a pour fondement la Révélation que Dieu fait de lui-même et, afin d'en procurer l'intelligence, elle assume le meilleur de la réflexion métaphysique puisque le Dieu révélé en Jésus-Christ n'est pas un autre Dieu que le Créateur du ciel et de la terre, l'Etre même subsistant, Cause première de tout être. " Celui qui est " s'inscrit dans la continuité des traités De Deo ut uno, qui, sous la forme d'un commentaire systématique des questions 2 à 26 de la Prima pars de la Somme de théologie de saint Thomas d'Aquin, jalonnent l'histoire de la tradition thomiste. Son propos est d'actualiser, à l'usage des étudiants et des professeurs, un traité de théologie injustement délaissé. Cet essai d'actualisation manifeste comment la théologie de saint Thomas s'insère dans le courant de la Tradition qui prend sa source dans l'Ecriture sainte et se déploie chez les Pères de l'Eglise. Il bénéficie des fruits d'une approche mieux contextualisée de l'oeuvre de saint Thomas grâce aux développements récents des études médiévales. Il justifie les orientations de la théologie thomiste de Dieu face aux critiques qui lui sont aujourd'hui adressées et, ce faisant, en suggère la fécondité pour la pensée théologique contemporaine.
€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)
€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)
€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)
Page 1 sur 4