Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2009 - Tome CIX > 2009 - le Tome CIX (papier)
Dominique-Marie Cabaret

Dominique-Marie Cabaret

Né à Versailles en 1967, Dominique-Marie Cabaret fit des études d’ingénieur et travailla deux ans à l’Aérospatiale (EAOS) avant d’entrer dans l’Ordre. Ordonné en 2000, il fut envoyé à Fribourg pour une licence STL en vue d’un doctorat. De 2001 à 2011 il fut assigné au couvent de Marseille, où pendant 7 ans il supervisa de grands travaux d’aménagement, tout en travaillant à une thèse sur la théologie trinitaire de St Thomas. En 2011 il put retourner à Fribourg pour achever son doctorat. Il est devenu en 2012 Administrateur du Couvent et de l’École Biblique de Jérusalem.

Qu’est-ce qu’une appropriation ? Dans son Ecrit sur les Sentences, saint Thomas explique qu’approprier, c’est rapporter tel attribut essentiel à telle personne divine (par exemple la puissance au Père) en raison de la «similitude» que cet attribut présente avec la propriété de cette personne. Dans le De veritate, il déclare qu’« approprier n’est rien d’autre qu’amener ce qui est commun [aux trois personnes divines] vers ce qui est le propre [de telle personne] ». Et dans la Somme de théologie, il apporte cette définition qui spécifie la fin et le moyen du procédé : «l’appropriation consiste à manifester les personnes au moyen des attributs essentiels». Suivant saint Thomas, «le but de l’appropriation n’est pas d’abord de préserver l’unité d’essence et d’opération de la Trinité (bien que cet aspect soit évidemment fondamental), mais plutôt, compte tenu de cette unité d’essence et d’opération, de manifester les personnes divines», c’est-à-dire de rendre les personnes divines, dans leur distinction, plus manifestes à notre intelligence croyante.