Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2016 - Tome CXVI > 2016 - Fascicule n°1 > Les articles > La perfection de la nature : la doctrine de saint Thomas d’Aquin sur la résurrection du corps, sa réception et son développement
Bertrand-Marie Perrin

Bertrand-Marie Perrin

La question de l'institution des sacrements a été renouvelée dans les années 1950-1960 en référence au mystère de l'Église, sacrement universel du salut. Mais l'enracinement christologique de ces sept sacrements s'en est trouvé quelque peu estompé, alors que la tradition tout entière les rattache expressément au Christ. Les auteurs anciens eux-mêmes ne se limitaient pas à l'étude des sacrements de la loi nouvelle, mais ils les replaçaient dans le contexte plus général de l'économie sacramentelle, inaugurée dès la chute. C'est cette tradition qu'on retrouve dans le Commentaire des Sentences de saint Thomas, sa première oeuvre théologique, en même temps qu'on y saisit ses apports personnels dans leur jaillissement originel. Après une introduction historique et un repérage des textes touchant la question de l'institution, cette étude présente donc une analyse de ces textes, avant de ressaisir les résultats acquis dans une synthèse doctrinale permettant de mettre en lumière les lignes de force de la pensée de saint Thomas.